PREPARATION DES MINI PLUS POUR L'INSEMINATION

ARTIFICIELLE DES REINES D'ABEILLE

Page d'accueil

A voir aussi     Prélèvement du sperme        La seringue Schley        Insémination des reines

 

Par l'intermédiaire de cette fiche détaillée, je vous fais part de mon expérience. Si toutefois, vous avez des questions, commentaires ou expérience à partager, n'hésiter pas à me contacter cgob51@yahoo.fr.

Suite à 2 journées passées chez un apiculteur pratiquant l'insémination artificielle et à ma passion pour la race d'abeille "origine Frère Adam", j'ai fait l'acquisition d'un appareil à inséminer SCHLEY durant l'hiver 2007. J'ai donc mis en pratique le peu de connaissance que j'avais dans ce domaine durant cette saison apicole 2008. C'était un projet que j'avais en tête depuis de nombreuses années et je tiens avant toute chose à remercier de nombreux collègues et amis pour leurs soutiens, leurs encouragements et la transmission de leur savoir tant au niveau de la pratique de l'insémination que la mise en place d'une ruche à mâles sélectionnés. C'est un grand merci que j'adresse à Henri et son épouse, Bernard, Jean-Pierre, Renaud, Jean-Marie, Pierre, Paul et Jos. J'en oublie peut-être involontairement ...

 

A voir également la vidéo sur la narcose des reines

 

La préparation des nucléis a une grande importance dans la réussite de l'insémination des reines.

Le nucléus doit être préparé 8 jours avant la naissance de la reine et de la façon suivante: 2 cadres de miel + 2 cadres de couvain fermé + 1 cadre d'oeufs (ce cadre permettra à la reine d'avoir toujours autour d'elle la présence de jeunes abeilles au moment de sa ponte) + 1 cadre de cire gaufrée.

 

Un faux plancher est installé dès le début de la formation du nucléus. Il aura pour but d'empêcher la reine de sortir pour faire son vol de fécondation, qui dans le cas de reines inséminées est totalement exclu pour garantir le pedigree de ces reines.

 

Au bout de 8 jours d'orphelinage du nucléus les cellules royales de sauveté, que les abeilles ont bâti, sont détruites.

Une cellule royale est introduite entre 2 cadres de couvain.

 

La naissance de la reine est simplement contrôlée au bout de 2 jours en contrôlant l'ouverture de la cellule royale sans regarder à l'intérieur de la Mini Plus pour ne pas perturber l'acceptation de la jeune reine.

Ces jeunes reines sont des filles de reines inséminées origine Frère Adam. Les pedigrees peuvent être consultés ici.

 

6 jours après la naissance de la reine (la veille de l'insémination de celle-ci), on cherche la reine sur les cadrons de la Mini Plus pour l'encager et la narcoser au CO2.

 

La reine est encagée dans une cage Iltis qui porte le numéro de la Mini Plus, ici le n° 48. Cette identification de la cage me permettra après l'insémination de la reine de remettre la bonne reine dans le bon nucléus. Une simple erreur de numéro et c'est la mort assurée de la reine.

Les reines, qui doivent être inséminées le lendemain, sont narcosées au CO2 la veille pendant 4 mn au contact du gaz carbonique. Les reines sont placées avec leur cage Iltis dans un sac plastique où est introduit un tuyau qui est relié à ma bouteille de CO2. Le sac est maintenu légèrement fermé à l'aide d'une ficelle ce qui me permet d'avoir les mains libres pour actionner le détenteur et libérer le CO2 dans le sac.

Très rapidement l'abdomen des reines se contracte. Dès qu'il ne contracte plus, la reine est complètement endormie et je coupe l'arrivée du CO2, laisse le sac fermé et actionne mon chronomètre pour 4 minutes de contact avec le CO2.

 

Une fois les 4 minutes de narcose passées, je retire les reines du sac pour ne pas qu'elles continuent à être en contact avec le CO2 restant dans le sac.
Pour éviter qu'elles ne prennent froid durant leur réveil, les reines sont placées dans cette boîte de transport chauffante branchée sur l'allume cigare de la voiture.

Lorsque les reines sont totalement réveillées et actives dans leur cage, je les replace une par une dans leurs Mini Plus respectives et ceci entre 2 cadres de couvain. Les cadres de couvain sont bien espacés permettant un bon contact de la reine avec ses abeilles.

Elles resteront ainsi jusqu'au lendemain, jour de l'insémination.

 

 

Page d'accueil