NOURRISSEMENT AUTOMNAL
OU MISE EN HIVERNAGE DES COLONIES D'ABEILLES

Page d'accueil  

Par l'intermédiaire de cette fiche détaillée, je vous fais part de mon expérience. Si toutefois, vous avez des questions, commentaires ou expérience à partager, n'hésiter pas à me contacter cgob51@yahoo.fr.

Voir également la vidéo sur la pompe à sirop Thomas.

 

Début septembre avant de commencer à nourrir les colonies, je mets en place les réductions d'entrée pour éviter tout risque de pillage. Ces réductions d'entrée évitent également que les souris ne rentrent dans les ruches pour y faire des dégâts.
Premier passage au sirop début septembre: pas de soupesage des colonies et remplissage complet du nourrisseur pour toutes les colonies (soit environ 7 litres de sirop).
Une semaine plus tard les nourrisseurs sont vides et il est temps de mettre en place le traitement anti varroa (ici lanières Apivar).
Début octobre, soupesage de toutes les colonies pour voir s'il y a besoin de compléter les provisions ou non.
Ici les colonies sont très lourdes, nous donnons du sirop seulement pour napper le fond du nourrisseur. Pour les colonies légères, je remplis entièrement le nourrisseur (très rare cas).

Ce 2e passage au sirop, début octobre, permet aux abeilles de stocker leurs provisions près du nid à couvain et donc elles n'ont pas besoin de se déplacer bien loin dans la ruche pour aller les chercher.

Certains trouveront que je nourris beaucoup. Mais grâce à cette méthode, je n'ai pas besoin de nourrir au candi début février et donc je fais des économies à ce niveau. Je ne dérange pas non plus le repos hivernal de mes abeilles.

 

Page d'accueil