LES RUCHERS D'ARGONNE

Céline GOBIN

Mars 2008

 

Voir les autres mois:    Janvier 2008        Février 2008        Avril 2008        Juillet 2008        Août 2008        Septembre 2008         Octobre 2008        Novembre 2008

                                       Décembre 2008

Voir également les années précédentes:        Année 2006        Année 2007        Année 2009        Année 2010        Année 2011        Année 2012

 

Samedi 1er mars 2008

Matin
très nuageux
10
°C

Après-midi
légèrement nuageux
13°C

20 mm

60 km/h

 

Journée très venteuse. Cette semaine a été vraiment très maussade contrairement à ce que nous avait annoncé Météo France. Dur, dur de faire des prévisions météo correctes ... A les entendre, toute la semaine aurait été superbe avec des températures de 13 et 14°C l'après-midi, on croit rêver !

En vue de ce beau temps et de la floraison des saules marsaults, j'ai commencé à nettoyer mes trappes à pollen en fin de semaine dernière et terminé le travail en début de cette semaine. Comme il "devait" faire beau, j'ai donc commencé à poser mes trappes mercredi en espérant chaque jour que les températures remontent un peu. Les températures de l'après-midi arrivent péniblement à un +11°C. Les abeilles sortent mais ne restent que très peu de temps à butiner les saules et reviennent avec de très petites pelotes.

Avec ce temps grisâtre et les températures qui sont relativement douces, les saules marsaults continuent leur floraison. Les mieux exposés sont déjà défleuris. Si la météo ne s'améliore pas d'ici le début de la semaine prochaine, je crois que la récolte du pollen de saule sera compromise d'autant plus que certains fruitiers ne vont pas tarder à fleurir. Les prévisions pour la semaine prochaine s'annoncent carrément hivernales, le printemps n'est pas encore arrivé.

Trappes à pollen prêtes à être posées

J'ai tout de même continué à poser les trappes et actuellement 3/4 des ruchers en sont équipés. Ce qui est fait, n'est plus à faire ! Dommage que la météo ne soit pas de la partie ...

Mardi dernier je suis allée chercher ma nouvelle remorque. Après un an et demi d'attente et divers défauts de construction, cette remorque sur mesure me permettra de transporter 36 ruches équipées d'une hausse. Ainsi je pourrais transhumer 2 ruchers à la fois au lieu d'un comme je faisais les autres années. Au prix du carburant maintenant, les trajets doivent être raisonnés.

Je suis également allée chercher mon désherbeur thermique que j'avais commandé la semaine dernière. Il peut être utilisé de 2 façons soit en tirant le petit chariot ou bien en le portant comme un sac à dos avec les sangles et passants prévus à cet effet sur la gauche de la photo. Il permet d'éliminer les mauvaises herbes grâce à un procédé thermique de 800 à 1 200 °C. Il est équipé d'une lance et d'un tuyau relativement assez long pour pouvoir travailler sans gêne. Le gros avantage avec cet appareil est que l'on fait un geste pour la nature en évitant de répandre des produits chimiques néfastes pour la Nature, l'homme et nos abeilles.

J'ai commencé également à découper mes feuilles de PVC de 7 mm pour pouvoir faire un couvre cadre à chacune de mes Mini Plus. Cette feuille évitera de soulever les cadrons lors de l'ouverture de la Mini Plus. Un dossier sera prochainement en ligne au sujet de cette ruchette de fécondation et des divers éléments qui la composent tant pour une fécondation naturelle que dans le cadre d'une insémination artificielle.

       

Je suis aussi à la fabrication de mes cages Iltis qui seront destinées à l'encagement de mes reines la veille de leur insémination. Ces cages sont couramment utilisées lors de campagne d'insémination en Belgique. Elles permettent un bon contact (essentiel) de la reine avec ses abeilles au travers du grillage en treillis soudé. Une page complète sera faite, dans les prochains jours, sur cette cage.

Cage Iltis en cours de construction

Pour terminer cette page, à côté de mon rucher, une vue sur un étang en Argonne. Il fait l'objet de nombreux regroupements de cygnes et de canards. En arrière plan les éoliennes d'Epense.                  

 

Page d'accueil

 

Mercredi 12 mars 2008

Matin
très nuageux
7
°C

Matin
très nuageux
12
°C

58 km/h

 

Cela fait 3 jours que nous subissons de violentes rafales de vent allant jusqu'à 58 km/h. La journée de mardi avait été plus calme à ce niveau mais aujourd'hui les rafales étaient vraiment très fortes. Le vent avait même balayé sur son passage 2 Mini Plus situées dans mon jardin. Les plus forts coups de vent se sont situés entre 12h et 14h. Encore heureux, pourrais-je dire, car cela m'a permis de voir de ma fenêtre la chute de mes Mini Plus durant le repas du midi. Sur les 2, une était vraiment très mal tombée car tous les cadrons étaient éparpillés dans l'herbe. J'ai essayé de remettre les cadrons aussi rapidement que possible sans perdre les abeilles qui s'accrochaient dessus. Mais avec les rafales de vent, les abeilles avaient beaucoup de mal à rester sur les cadrons. J'ai laissé les Mini Plus sur l'herbe et près des tas d'abeilles pour que celles-ci puissent rentrer dans les ruchettes.

Dimanche dernier lors de l'assemblée générale du CARI, j'ai été invitée pour faire un exposé portant sur mon exploitation apicole et plus précisément sur les productions de pollens frais congelés et de propolis de grille. L'assemblée générale se situait en Belgique, à Louvain la Neuve à une trentaine de kilomètres au nord ouest de Namur.

Ce fut une joie que de présenter cet exposé malgré un gros stress car n'ayant jamais fait d'exposé devant un auditoire de 70 personnes. Mais la sympathie des apiculteurs belges m'a petit à petit donné un peu plus d'assurance.

L'exposé terminé, Etienne Bruneau (administrateur du CARI) nous a présenté le fonctionnement du CARI ainsi qu'une étude faite sur un produit permettant de lutter efficacement et naturellement contre la varroase, le THYMOVAR. Ce produit semble donner de très bons résultats allant jusqu'à 93% d'efficacité. Il doit être fait juste après la dernière récolte, en août. Pour une bonne action du produit, il est recommandé de faire 2 applications à 4 semaines d'intervalle. Le seul petit inconvénient du Thymovar est que l'application doit se faire à des températures journalières entre 20 et 25°C.

Ensuite Izabela Freytag, une des personnes responsables des analyses de miel au CARI, nous a présenté les différents types d'analyse de miel que nous pouvons réaliser au CARI. Etant membre CARIPASS, je pense envoyer quelques échantillons de mes miels cette année. Un échantillon de 250g est demandé et à celui-ci il faut joindre un imprimé (disponible auprès du CARI) avec nos coordonnées ainsi que le type d'analyse demandé.

Le CARI publie une revue bimestrielle appelée Abeilles & Cie. L'abonnement est de 32 € pour la France. Je suis abonnée et je dois dire que les articles sont très variés et de très bonne qualité.

       Etienne Bruneau

La photo suivante correspond à des plants de saule (belge ! que j'ai eu par l'intermédiaire d'un collègue apiculteur dimanche) que nous avons repiqué avec Vincent lundi matin. Nous avions tenté l'expérience en 2007 d'en repiquer mais l'année fut si sèche au printemps que les plants n'ont jamais repris. Avec l'humidité que nous avons cette année, je pense que ceux-ci auront plus de chance !

Niveau chance, nous n'en avons pas beaucoup en ce moment avec la météo et l'état très avancé de la floraison des saules marsaults. La météo ne nous annonce guère d'améliorations pour la semaine prochaine. Les températures de la journée devraient tourner aux alentours des +6°C. Avec ce froid, il est clair que les abeilles resteront au chaud à l'intérieur des ruches. Il y a tout de même un petit espoir de récolter du saule samedi vu que la météo nous annonce +17°C ... on verra bien.

Repiquage des boutures de saule

Puisque l'hiver perdure, je me mets à jour dans la fabrication de mes faux planchers de Mini Plus. Ces planchers me serviront pour mes inséminations. Ils consistent à ne laisser passer que les abeilles et non la reine qui ne doit pas sortir de la ruchette avant et après son insémination. Le centre du plancher a été percé avec une scie cloche et l'ouverture sera recouverte d'un morceau de grille à reine en plastique Nicot. Plus de détails seront donnés dans un prochain dossier en rapport avec l'usage des ruchettes Mini Plus.

Découpe des faux planchers pour Mini Plus         Faux planchers en cours de montage

Des nouvelles de mes balances électroniques de pesée de ruche à distance, j'ai pu mettre la main sur le site internet "en français" du fabricant CAPAZ. Elles devraient m'être livrées en milieu de semaine prochaine et mises en fonctionnement par le technicien. Je dois dire que cela me facilite grandement la tâche que ce soit l'entreprise CAPAZ qui se charge de l'installation.

 

Page d'accueil

 

Vendredi 14 mars 2008

Matin
très nuageux
8
°C

Après-midi
légèrement nuageux
12
°C

 

Journée très grise et pluvieuse. Dommage qu'il n'ait pas fait un rayon de soleil. Les températures très douces de cette journée auraient  permis à mes abeilles de se dégourdir les ailes. Il n'en finit pas de pleuvoir et de faire gris. Trois semaines de grisaille, c'est lassant ! La végétation continue son petit bonhomme de chemin comme le montre la photo suivante. Les premières épines commencent à fleurir. En se rapportant au calendrier de floraison, on peut voir que les floraisons de 2008 suivent de près celles de 2007. Mais contrairement à 2007 qui a connu un printemps sec, 2008 a plutôt un printemps très pluvieux et doux.

  Floraison des premières épines

En prévision d'avoir un samedi très doux et chaud comme nous l'annonce Météo France avec un +17°C, j'ai fini de poser les dernières trappes à pollen cet après-midi. Malgré le "crachin breton" qui tombait, les abeilles prenaient la peine de sortir de leurs ruches pour ramener de l'eau. J'espère faire un peu de pollen de saule marsault sur la journée de samedi car je crois bien que ce sera la seule journée de la semaine (et de la semaine prochaine) où mes abeilles pourront récolter un peu de ce pollen. Les températures de la semaine prochaine s'annoncent hivernales avec des gelées matinales et un week-end de Pâques bien froid. Les oeufs en chocolat ne risqueront pas de fondre au soleil !

 

Les photos, qui suivent, illustrent la fixation des trappes à pollen sur les ruches en plastique Nicotplast. Ne pouvant pas mettre de vis dans la façade avant de la ruche en plastique (comme je le fais sur les ruches en bois pour fixer les trappes à pollen), j'ai donc fait passer une vis dans le tasseau en plastique inférieur. Ainsi je n'ai plus qu'à passer le fil de fer de ma trappe à pollen autour de la tête de la vis, et la trappe est fixée.

      

Jeudi matin, nous avons déplacé des ruchers situés sur la plaine champenoise pour les ramener en Meuse près des rivières bordées de saules. La floraison des saules en Meuse est généralement plus tardives que dans la Marne, c'est pourquoi j'ai déplacé quelques ruchers en espérant faire un peu de ce précieux pollen. La demande de ce pollen est devenue très forte, c'est pourquoi j'essaie de mettre davantage de chance de mon côté pour pouvoir répondre à la demande.

Nous avons pu essayé notre nouvelle remorque. Le fait qu'elle soit sur mesure est vraiment l'idéal et nous fait gagner beaucoup de temps. Nous ne devons plus faire de calages en tout genre pour éviter que les ruches ne bougent durant le transport. 18 ruches tiennent sur le plancher et sont bien serrées les unes contre les autres. La grue de transhumance n'est pas encore fixée derrière le 4x4 mais lorsqu'elle le sera, le bras de la grue nous permettra de charger les ruches jusqu'à l'arrière de la remorque.

Utilisation de la nouvelle remorque

J'ai regardé le documentaire Le Monde selon Mosanto sur ARTE mardi dernier. Le reportage est terrifiant et donne un très bon aperçu du pouvoir des firmes phytosanitaires. En cliquant sur le lien, vous avez un résumé en images du reportage diffusé sur ARTE.

Un tout autre domaine et pour les accros de la météo comme moi, Pierre Faure (French Bee Farm) a mis en ligne sa station météo située à l'autre bout de la planète, au Canada. Elle est remise à jour toutes les 15 minutes et pour ceux qui suivent régulièrement les pages de son journal apicole, vous pourrez avoir également la température et l'hygrométrie de son caveau d'hivernage en temps réel. Bon surf et à bientôt !

 

Page d'accueil

 

Vendredi 21 mars 2008

Matin

2
°C 

Après-midi
 
 
9°C

35mm

 

Nuit et matinée encore très pluvieuses avec un total des précipitations de 35 mm. A part la journée exceptionnelle de samedi dernier (voir archives des températures du 15 mars 2008) avec +18,1°C l'après-midi, toute cette semaine a été froide et pluvieuse. Les températures matinales avoisinaient les 0°C et celles de l'après-midi ne dépassaient pas les +8°C. A tout ce joli cocktail, il fallait rajouter des rafales de vent de 30 à 50 km/h et une moyenne des précipitations pour la semaine de 64 mm. Un vrai mois de mars avec ses giboulées ! Le cumul des précipitations de mars dépasse déjà largement celle de février. Mais gardons espoir, car il semblerait que la chaleur revienne à la fin mars !

Comme je l'avais dit dans ma précédente page, j'avais fini de poser les trappes à pollen pour pouvoir faire un peu de pollens de saule marsault. Et bien c'est fait ! Plusieurs kilos ont été récoltés samedi 15 mars en fin d'après-midi avant que la pluie n'arrive et abîme la récolte. Effectivement dans la nuit de samedi à dimanche, 31 mm d'eau sont tombés. Pour une première récolte de saule, les abeilles avaient très bien travaillé.

Première récolte du pollen de saule marsault

Dimanche dernier je suis allée à Capellen au Luxembourg assister au 21e colloque. Deux exposés nous étaient présentés: l'un sur le changement climatique et ses conséquences sur le changement de la flore en France et le fait que nous ne produirons peut-être plus les mêmes miels dans certaines régions au XXIe siècle. Le second exposé portait sur le comportement des abeilles dans la ruche et leur capacité à produire de la chaleur pour permettre le bon développement du couvain. Comme chaque année, deux fournisseurs de matériel apicole étaient présents: Wagner et Carl Fritz.

       Wagner, fournisseur de matériel apicole

Cette semaine hivernale m'a contraint de rester à l'atelier et de terminer mes faux planchers pour mes Mini Plus et aussi de finir de peindre les derniers corps de Mini Plus avec les différentes couleurs de peinture choisies par mon fils Baptiste.

Faux plancher pour Mini Plus               

Et pour montrer que dans l'apiculture il n'y a pas que des bons côtés, voilà comment j'ai retrouvé un de mes ruchers cette semaine. Un vandale s'est "amusé" à donner des coups de pied dans 12 de mes ruches. Sans commentaire ... J'espère juste que ces colonies vont se développer correctement au printemps car certaines avaient les cadres de corps complètement sortis du corps de la ruche et avec les températures très froides en ce moment, je doute que cela leur est fait du bien.

Vandalisme

Pour finir la mise en ligne de deux nouveaux dossiers portants sur le montage de la cage Iltis et du faux plancher pour Mini Plus.

Joyeuses fêtes de Pâques à toutes et à tous. A bientôt !

 

Page d'accueil