LES RUCHERS D'ARGONNE

Céline GOBIN

Mai 2007

 

Voir les autres mois:        Janvier 2007        Février 2007    Mars  2007     Avril 2007        Juin 2007    Août 2007        Octobre 2007    Novembre 2007    Décembre 2007   

Voir également les années précédentes:        Année 2006        Année 2008        Année 2009        Année 2010        Année 2011        Année 2012

 

Samedi 26 mai 2007

Matin
légèrement nuageux
17
°C

Après-midi
légèrement nuageux
24
°C

Pluviométrie

14 mm

 

Quasiment un mois d'absence mais beaucoup de travail accompli ... Je vais essayé de résumer dans les grandes lignes ce début de printemps qui a du faire courir plus d'un apiculteur !

Nous avons eu hier soir un violent orage qui ne nous a pas amené de pluie mais de fortes rafales de vent cassant des branches d'arbres un peu partout et notamment mon acacia rouge qui se situe sur le devant de ma maison. Le second orage nous l'avons eu ce soir et  lui nous apporta en un quart d'heure de temps 14mm de pluie. Mais nous ne pouvons pas nous plaindre car d'autres orages ont été beaucoup plus violents dans diverses régions de France et notamment dans les Pyrénées Atlantique.

Donc en bref: nous avons commencé le retrait des hausses de colza le 29 avril dernier et terminé d'acheminer le tout vers la chambre chaude de la miellerie le 10 mai. L'extraction a duré près d'une semaine avec un miel ayant un taux d'humidité de 16,5 à 17%. Ce taux est satisfaisant car il ne doit pas dépasser les 18% d'eau pour bien se conserver. Théo (le petit dernier) était même venu en renfort dans la miellerie pour remettre les cadres extraits dans les hausses.

 

Le retrait des hausses et l'extraction ont été plus longs que prévu car comme le printemps est en avance de 3 semaines, les colonies sont très belles et il faut leur ponctionner 2 cadres de couvain pour éviter que les colonies essaiment. Malgré cela nous ne sommes pas arrivés à temps pour les derniers ruchers et j'ai eu le triste spectacle de voir que certaines colonies ne m'avaient pas attendu pour se suspendre aux branches.

Beau spécimen ! 

Nous avons également eu une panne sur notre presse à opercule me contraignant à continuer à désoperculer le quart restant de la récolte de colza avec une herse pour éviter d'avoir trop d'opercules à retraiter par la suite. C'est en fait la couronne de renvoi d'angle de la presse qui présente une usure des dents en bronze et qui ne peut donc plus l'entraîner. Je croyais être rapidement dépanner mais malheureusement c'est un modèle qui date déjà de 10 ans et l'entreprise, qui fabriquait cette pièce en bronze, a fermé ses portes il y a plusieurs années. Après multiples coups de téléphone, nous "pensons" peut-être avoir trouvé notre pièce de rechange. Si tout se passe bien, je devrais la recevoir mardi dans la journée.

Cette première récolte de colza m'a permis de tester mon nouveau revêtement de sol et peux donc rassurer mon collègue Thierry qui se posait de nombreuses interrogations sur cette matière. J'avais également une appréhension sur le nettoyage mais avec un bon coup de laveur haute pression, le sol ressort comme neuf et l'eau ne pénètre pas en dessous. La propolis et la cire se retirent très bien. Seul petit hic, nous n'avions pas collé les dalles aux endroits de passage où nous rentrons les palettes de hausses pleines de miel. Donc si les palettes sont trop lourdes, le sol fait des vagues, nous empêchant d'avancer. Ce collage des dalles sera donc à faire cet hiver ...

Par contre durant la semaine du 15 mai le mauvais temps n'a pas permis à plusieurs de mes reines de pouvoir se faire féconder et je dois donc refaire plusieurs essaims et reines en espérant que le beau temps soit de la partie, et oui c'est ça aussi l'apiculture ... Un passage au sirop a aussi été nécessaire car les essaims ne pouvaient sortir et apporter du nectar à leurs petites colonies.

Comme à notre habitude, nous avons transhumé nos colonies sur l'acacia le 1er mai sans trop grand espoir de récolte car la météo n'était pas très clémente durant cette période. Mais en allant retirer les hausses mercredi, nos abeilles avaient blindé la première hausse. Nous avons commencé à désoperculer le miel d'acacia toujours avec notre herse en espérant que la pièce de notre presse à opercule arrive bien vite.

Les abeilles sont actuellement sur les ronces et les troênes mais la semaine à venir ne s'annonce pas très chaude et ensoleillée.

Abeille sur fleur de troêne 

J'ai fait quelques petits changements de présentation du site qui requiert désormais une résolution d'écran de 1024 x 768 pour une meilleure lisibilité des pages. Certains fichiers ne pourront peut-être pas s'ouvrir pendant les jours qui vont suivre car j'ai du transférer le site sur un nouvel ordinateur. De ce fait cela pourra peut-être gêner l'ouverture de certains fichiers, l'affichage de certaines photos ou des décalages dans les présentations jusqu'à l'installation complète du site. Si toutefois dans les semaines à venir, vous rencontrez des difficultés de ce type, n'hésiter pas à me le signaler.

Une dernière photo où en premier plan on peut voir un champ d'escourgeon qui commence à prendre sa jolie teinte dorée et qui nous rappelle que la moisson n'est plus très loin ... En arrière plan, on peut voir en activité l'usine de déshydratation de luzerne de Noirlieu qui a également diversifié sa production dans les copeaux de bois qu'elle transforme pour approvisionner les particuliers ou entreprises qui se chauffent avec des poêles ou des chaudières à granulé de bois.

 

 

Page d'accueil