LES RUCHERS D'ARGONNE

Céline GOBIN

Juin 2007

 

Voir les autres mois:       Janvier 2007    Février 2007    Mars  2007    Avril 2007     Mai 2007     Août 2007        Octobre 2007    Novembre 2007    Décembre 2007   

Voir également les années précédentes:        Année 2006        Année 2008        Année 2009        Année 2010        Année 2011        Année 2012

                                         

Samedi 2 juin 2007

Matin
légèrement nuageux
14
°C

Après-midi
légèrement nuageux
24
°C

 

Journée très agréable malgré que Météo France nous avait annoncé une journée pluvieuse et orageuse. Cela fait trois jours de suite qu'il se trompe. Si on n'écoutait que les prévisions météo, nous n'aurions rien fait depuis le début de la semaine.

L'enlèvement de notre pollen destiné à la consommation humaine (pollen de saule, fruitier et aubépine) a été réalisé par Pollenergie courant du mois de mai. Le transport se fait par camion frigorifique en froid négatif: destination le sud ouest de la France. Avant l'enlèvement du pollen, les cartons de 15 kg de pollen frais sont stockés sur des palettes dans notre chambre froide (-20°C). Les palettes complètes sont filmées pour un meilleur maintien de l'ensemble lors du transport dans le camion .

Chargement des palettes de pollen frais à l'aide du chargeur. 

Nous avons donc reçu, comme convenu mardi midi, notre nouveau boîtier pour la presse à opercule. Malgré que ce ne soit que l'usure de la couronne de renvoi d'angle, il a fallu changer le boîtier en entier. Bizarrement cela nous revenait moins cher que de refaire la pièce en bronze.

Etant donné que notre vieux boîtier datait de plus de 10 ans, Vincent a du percer de nouveaux trous dans l'anneau de fixation en aluminium pour pouvoir tomber dans le bon axe et fixer l'ensemble comme il l'était avant la panne.

Je tiens à remercier la personne qui m'a envoyé un mail avec différentes adresses où je pouvais faire réparer ma pièce. On ne sait jamais les adresses pourront peut-être me servir un de ces jours (mais le plus tard possible bien sûr !!!).

Cette manipulation nous a quand même pris la matinée car il ne fallait pas louper son coup et percer la pièce à plusieurs endroits sans la fragiliser. Avec quelques râlements et "noms d'oiseaux", Vincent y est parvenu.

Boîtier de la presse à opercule 

Mercredi le temps était couvert mais il nous a quand même permis de faire un passage dans nos ruchers, là où se trouvent nos jeunes essaims que nous avons fait mi mai. Les fécondations ont été meilleures sur la deuxième quinzaine de mai car les températures étaient un peu plus élevées.

Samedi après-midi nous avons procédé au débroussaillage de 5 ruchers à l'aide du tracteur Kubota. Vincent tond l'herbe qui n'a fait que de pousser grâce à la pluie généreuse de ces jours derniers. Ainsi les ruchers sont entretenus et plus agréables pour y travailler. Pendant ce temps je récolte, pour la dernière fois de la saison apicole, le pollen et retire une à une les trappes à pollen. Les abeilles semblent comme perdues lors du retrait des trappes mais cela ne dure que quelques heures, le temps qu'elles se fassent de nouveau repère. Les faux-bourdons, quant à eux, sont ravis car ils peuvent sortir plus facilement des ruches. Les autres années, je retire mes trappes fin juin / début juillet mais comme la saison fut très précoce cela se fait avec 4 semaines d'avance.

débroussaillage des ruchers à l'aide du tracteur Kubota 

Nous avons fini d'extraire le miel d'acacia qui affichait une humidité de 16,9%. Le réfractomètre que j'ai acheté l'année dernière est vraiment d'une très grande précision. Il me permet de faire un premier échantillon dans la chambre chaude à l'aide de quelques gouttes de miel ainsi je peux savoir si nous pouvons extraire ou bien laisser les hausses encore une journée en chambre chaude avec le déshudimificateur. Ainsi sur chaque fût rempli, je peux reporter l'humidité du miel qui est à l'intérieur (voir plus de détails sur le réfractomètre à miel).

Samedi soir, nous avons transhumé une partie des ruches qui étaient sur l'acacia pour les emmener sur les tilleuls qui commencent à fleurir. Le reste sera transhumé en début de semaine prochaine qui s'annonce très belle.

 

Page d'accueil