LES RUCHERS D'ARGONNE

Céline GOBIN

Janvier 2011

 

Voir les autres mois:        Février 2011        Mars 2011       

Voir également les années précédentes:         Année 2006    Année 2007        Année 2008        Année 2009        Année 2010        Année 2012

 

Dimanche 16 janvier 2011

Matin

3
°C

Après-midi

12
°C

Me voilà de retour mais tout d'abord je tiens à vous souhaiter à tous une bonne et heureuse année 2011.

L'hiver a commencé très tôt cette année avec de fortes gelées et beaucoup de neige. Les abeilles sont donc restées confinées dans leur ruche en attendant des jours meilleurs ...

Le redoux a fait son apparition le 6 janvier et a duré une dizaine de jours. C'est aujourd'hui que les abeilles en ont réellement bien profité pour ramener du pollen de noisetier. Ce dimanche a été la plus belle journée de la semaine car il n'y avait pas de vent et les rayons du soleil se faisaient bien sentir.

Pelotes de pollen de noisetier.               

C'était l'euphorie dans le jardin avec un bourdonnement qui se faisait bien entendre et de belles déjections sur les carreaux !!!

Profitant du redoux, j'ai fait un tour de l'ensemble des ruchers pour voir l'état des provisions des colonies. Après avoir soupesé chacune des ruches, l'état des provisions reste stable voir encore très lourd pour plus de 90% du cheptel. Les périodes de redoux sont toujours agréables à voir par contre il ne faut pas paniquer devant l'observation des balances de ruche. Aux vues des données des balances, la reprise de ponte a du se faire entre le 1er et le 7 janvier. A chaque début d'année la reprise de ponte se manifeste par une perte de poids par semaine qui augmente de 300 à 400 g de + par rapport à la consommation des colonies entre novembre et décembre. Heureusement Météo France nous annonce une vague de froid pour les jours à venir ce qui, je pense, va calmer un peu l'ardeur à pondre des reines.

L'ensemble de la saison s'est très bien passé même si Laure est arrivée avec 15 jours d'avance soit 5 jours après la récolte du miel de colza. Vincent et moi avons réussi à mener les travaux apicoles à bien. J'ai réussi tout de même à programmer les inséminations de mes reines pour la fin mai. Seul point noir de la saison, le personnel, qui m'amène à penser qu'il est bien plus facile de faire travailler et de gérer des milliers d'abeilles plutôt qu'une personne. J'ai donc repris le travail 15 jours après mon accouchement et donc j'ai très peu profité de ma petite dernière jusqu'à la fin de la mise en hivernage, mi octobre.

Depuis début janvier, j'ai repris le chemin du travail avec beaucoup de plaisir car mes 2 garçons sont assez volontaires pour me donner un coup de main notamment pour cirer les cadrons des Mini Plus.

Théo au travail !

Lors des prochaines pages, je vous parlerai de ma nouvelle chaîne d'extraction du miel qui a vraiment bien fonctionné ainsi que de la potence de miellerie.

 

Page d'accueil