LES RUCHERS D'ARGONNE

Céline GOBIN

Février 2011

 

Voir les autres mois:        Janvier 2011        Mars 2011       

Voir également les années précédentes:         Année 2006    Année 2007        Année 2008        Année 2009        Année 2010        Année 2012

 

Mercredi 2 février 2011

Matin

-4
°C

Après-midi

-2
°C

 

Le redoux de janvier s'en est allé pour laisser la place aux bonnes gelées de février. Il gèle depuis samedi et nous avons eu -7°C dimanche. Le paysage est ainsi givré depuis mardi avec une brume qui se transforme en pluie verglaçante. Hier en faisant le tour des ruchers, le pare-brise givrait lorsque cette brume tombait. J'étais obligée de mettre le flux d'air du chauffage du 4x4 pour dégivrer le pare-brise afin de bien voir la route. Aujourd'hui les routes sont toutes verglacées, c'est pourquoi j'ai jugé plus prudent de rester derrière mon ordinateur à publier mon journal apicole.

Les provisions sont toujours stables pour le moment à part quelques unes qui se distinguent du lot. Je les ai repéré et viendrais les compléter avec un peu de candi en fin de semaine car la météo nous annonce du redoux avec + 8-10°C. Ca va nous réchauffer un peu !!!

Les arbres sont complètement givrés.

Samedi dernier se tenait à Matougues l'Assemblée Générale de mon syndicat apicole l'Abeille Marnaise. C'est toujours un moment très convivial, entre collègues, qui permet d'échanger et de rencontrer de nouveaux apiculteurs. Ce jour 2 exposés nous étaient proposés, celui de Jean-François Ducas sur le frelon asiatique et un exposé sur les balances électroniques de ruche qu'Etienne Richy, notre président, m'avait demandé de présenter.

L'exposé de Jean-François Ducas nous a appris beaucoup de choses sur le mode de prédation du frelon asiatique ainsi que les départements et zones de France infestés par ce frelon comme le Sud Ouest de la France, la Bourgogne et vraisemblablement en Ile de France.

Jean-François avait pris soin de nous amener un piège à frelon asiatique réalisé à partir d'une bouteille d'eau en plastique et quelques spécimens de frelons asiatiques morts.

Piège pour frelon asiatique.        Frelons asiatiques.

D'après Jean-François, le piégeage serait plus efficace avec un mélange de bière et de sirop ou des croquettes pour chats mélangées avec de la bière. Il suffit juste de mettre 1 cm de ce mélange dans le piège. Tous les détails de ce piège sont disponibles dans le Hors Série spécial d'Abeilles et Fleurs de mars 2010. Pour plus d'informations sur le frelon, vous pouvez lire ce dossier ici.

Pour ceux qui suivent le journal régulièrement, vous avez du voir la nouvelle vidéo que je viens de mettre en ligne au sujet de ma potence de miellerie. J'ai choisi de l'héberger sur You Tube car il a une meilleure qualité d'image et les sous-titres sont beaucoup plus lisibles. Si je dispose d'un peu de temps, je transférerai toutes les vidéos de mon site via ce site internet.

Mise en ligne également de la vidéo de ma nouvelle chaîne d'extraction donc je vous avais parlé en mars dernier. Un dossier fera suite à cette vidéo pour rentrer plus en détail sur les différents points de la chaîne d'extraction. En attendant vous pouvez la visionner ici.

Donc à bientôt pour de prochaines nouvelles ...

 

Page d'accueil

 

Lundi 21 février 2011

Matin
très nuageux
2
°C

Après-midi
très nuageux
3
°C

 

Ce mois de février n'est vraiment pas très lumineux et les rares jours ensoleillés peuvent se compter sur les doigts d'une main. Je suis donc allée compléter quelques colonies au candi durant la semaine du 7 février. Durant cette semaine j'ai pu profiter de beaux après-midis avec des températures de + 13°C. Les abeilles sortaient par paquet devant les ruches et les ruchettes. C'était l'occasion pour elles de faire un vol de propreté et aussi de ramener de belles pelotes de pollen de noisetier.

Belle activité des essaims hivernés.

Pour estimer les provisions des colonies, je soupèse systématiquement toutes les ruches ou ruchettes. Lorsque j'ai un doute sur certaines je préfère les ouvrir et d'un rapide coup d'oeil voir si en haut des cadres de corps il y a bien assez de miel. C'est donc en voulant contrôler une ruchette que je suis tombée nez à nez avec une reine. Avant de soulever le nourrisseur elle devait être sur la tête des cadres et s'est retrouvée sur le nourrisseur au moment de l'ouverture de la ruchette. Je fais toujours très attention en soulevant les nourrisseurs car bien souvent on y trouve une reine qui doit se trouver ici bien au chaud. Dans ce cas il serait très facile de perdre une reine si l'on pose le nourrisseur sur un portoir ou à terre. La reine pourrait tomber à terre et la colonie devenir orpheline.

Essaim hiverné dans une ruchette 6 cadres.               Reine de 2010 (dossard bleu).

Je suis actuellement en train de préparer les ruchettes 6 cadres pour pouvoir avoir tout de prêt pour la saison prochaine pour pouvoir faire des essaims artificiels. Les cadres de corps sont cirés au fur et à mesure des besoins et les cadres de provision sortis dans la chambre froide pour être introduit dans les ruchettes et ruches en préparation.

Pendant que je prépare le matériel, Vincent fait fondre la cire d'opercules récupérée grâce au Honeyspin. Le Honeyspin est une grosse centrifugeuse dans laquelle le miel est filtré et séparé des petits morceaux d'opercules de cire. La cire est donc récupérée à la fin d'une journée d'extraction du miel dans les 6 paniers du Honeyspin. J'essaierai dans les prochaines semaines de faire un dossier plus détaillé sur la chaîne d'extraction et le Honeyspin.

Etant donné que j'avais beaucoup de cire d'opercules cette année, Vincent a décidé de se servir d'anciennes lessiveuses pour faire de beaux blocs de cire d'opercules (voir photo ci-dessous à droite). En temps normal, on faisait couler la cire dans des toits tôlés mais là vu la quantité cela n'aurait pas été très pratique.

Cire d'opercules essorée et plaquée dans les paniers du Honeyspin.           

Pour finir une dernière photo d'un volatile tant redouté par les apiculteurs et surtout ceux qui comme moi possèdent des ruchettes de fécondation en polystyrène. J'ai fait une sorte de contrat avec ce pic mar, je lui donne à manger en l'occurence des boules de graisse avec des graines et en échange il évite de me massacrer mes Mini Plus à grands coups de bec pour en ingérer le contenu c'est-à-dire mes abeilles. On va dire que pour cet hiver, cela a très bien fonctionné ... mais l'hiver n'est pas terminé !

Belle vue sur le bec de ce pic épeiche.             Une 2e photo pour voir le beau chapeau rouge qu'il a sur la tête.

 

Page d'accueil