LES RUCHERS D'ARGONNE

Céline GOBIN

Décembre 2006

 

Voir les autres mois:    Janvier 2006        Février 2006     Mars 2006       Avril 2006       Mai 2006       Juin 2006        Juillet 2006        Août 2006     Sept. 2006   

                                       Oct. 2006        Nov. 2006   

Voir également les années précédentes:        Année 2007        Année 2008        Année 2009        Année 2010         Année 2011        Année 2012

 

Samedi 9 décembre 2006

Matin
très nuageux
3
°C

Après-midi
très nuageux
7
°C

 

Journée beaucoup plus calme au niveau du vent comparé à la journée d'hier. Vendredi le vent a soufflé à près de 120 km/h ce qui a entraîné une coupure d'électricité d'environs 4 heures. Cette fois-ci la météo ne s'était pas trompée. Le bulletin d'alerte météo nous avait été annoncé 24 heures avant la tempête.

Le vent a commencé à souffler très fort vendredi après-midi à partir de 13 h. Mais apparemment nous ne faisions pas parti de la zone géographique où le vent a le plus soufflé. Sur la côte Atlantique, les vents ont soufflé à 144 km/h faisant coucher les poids lourds sur la chaussée et aussi les arbres.

Fort heureusement, ce coup de vent n'a ressemblé en rien à la tempête de 1999. Cette fois-ci beaucoup de toits de maison s'étaient envolés et les massifs forestiers français avaient été sérieusement touchés. Contault le Maupas, mon petit village était resté 6 jours sans électricité. C'est bien là où on se dit que sans la fée "électricité", on est bien peu de chose ... Encore heureux que les apiculteurs savent faire des bougies !

Autant dire qu'avec tout ce vent, il coulait de source que je devais faire le tour de l'ensemble de mes ruchers pour voir si les arbres n'étaient pas tombés sur les ruches ou bien si les toits ne s'étaient pas envolés. Avec Vincent, nous nous sommes partagés les ruchers. Nous avons remis en place une quinzaine de toits et j'ai même du par endroit me rendre sur le rucher à pied en raison de chute d'arbre sur le chemin qui mène au rucher (comme en témoigne la photo en dessous).

Passage impossible 

Dans certains ruchers, les toits avaient été projetés à plus d'une quinzaine de mètres et les isoruches étaient suspendus dans les branches des arbres. 3 ruches ont été retrouvées sans aucune protection au dessus de la tête des cadres. Les abeilles s'étaient réfugiées plus bas dans la ruche en attendant que l'isoruche, le nourrisseur et le toit soient remis en place.

Nous nous sommes rendus chez Thomas Apiculture jeudi. Maintenant que j'y repense, encore heureux que nous n'avions pas prévu d'y aller vendredi, jour de la tempête. Le vent aurait certainement mis tout notre chargement de cadres de corps sur la chaussée.

La récolte de la propolis a pris fin et j'ai pu la faire sécher dans la chambre chaude équipée de son revêtement de sol tout neuf. Quel changement avec ce nouveau revêtement, le passage du transpalette est devenu beaucoup moins bruyant.

Pour assurer un meilleur séchage de la propolis, j'avais branché le déshudimificateur pendant 48 h. Passé ce délai, la propolis de grille est bien sèche.

Propolis de grille séchant sur des grilles en inox 

Au passage lors de la visite d'un rucher ce matin, j'ai tenu à prendre les photographies suivantes. A vrai dire, je me demandais comment des morceaux de bois pouvaient tomber du ciel. C'est en levant la tête que je me suis aperçue des dégâts qu'un pivert pouvait faire à un peuplier.

Débris de bois sur toit de ruche           Trou de pivert dans un tronc de peuplier 

Le rucher étant situé dans une peupleraie, j'ai pu constater que ce pivert ne s'en était pas pris qu'à un seul arbre. Tous les peupliers étaient couverts de 2 à 4 trous comme ceux sur la photographie. C'est bien dommage pour ces arbres car contre ce genre de nuisance, on ne peut vraiment rien faire. J'espère juste une seule chose, que ce pivert ne s'en prenne pas à mes ruches car une année j'ai eu le tour. Sur un autre rucher, un pivert avait fait des trous de 4 à 5 cm de diamètre sur une vingtaine de ruches. Autant dire que les ruches n'étaient plus utilisables.

Comme vous aurez pu le voir sur ma page d'accueil depuis quelques jours, j'ai mis en place une bannière pour la signature du pacte écologique de Nicolas Hulot. Celle-ci n'engage personne mais en signant ce pacte nous arriverons peut-être à faire bouger les choses au niveau des politiciens pour qu'enfin soit pris au sérieux les dossiers portants sur l'écologie et le bien-être de notre belle planète ainsi que des générations à venir. Pour signer le pacte écologique, cliquer ici ou revenir sur la page d'accueil.

 

Page d'accueil

 

Lundi 18 et mardi 19 décembre 2006

Matin
très nuageux
1°C

Après-midi

5
°C

 

L'hiver semble enfin arrivé. Nous avons eu les premières gelées samedi matin comme en témoigne la photo en dessous. Fini les températures de 15°C comme nous en avions eu début décembre. Les températures sont annoncées bien fraîches pour le restant de la semaine avec -1°C le matin et +4 petits degrés l'après-midi.

Le froid est arrivé mais il n'en est pas de même en Russie. Car à Moscou en ce moment il fait +6°C  au lieu de -15°C à cette époque de l'année. Les ours ne peuvent pas rentrer en hibernation du aux températures trop élevées. Que penser également de l'absence de neige sur nos massifs montagneux. Peut-être le début du réchauffement climatique (?). En tout cas cette année aura été très bizarre au point de vue climatique avec un printemps très froid et un automne ressemblant à un début de printemps ...

Première gelée 

Il va falloir désormais que j'organise mon travail en fonction de la demande en électricité et le compteur électrique EJP de la ferme. Le système EJP permet de réguler l'offre et la demande en électricité et donc d'éviter les pics de consommation. Les jours en EJP multiplient le prix de l'électricité par 10 ce qui laisse réfléchir à l'utilisation des divers appareils électriques.

C'est donc pour cela que j'ai pris un peu d'avance la semaine dernière pour le cirage de mes cadres de corps. En regardant la météo de la semaine à venir, je me doutais bien que s'il y aurait des gelées et le compteur électrique basculerait en EJP. Je n'aurai donc pas pu utiliser mon chargeur pour cirer mes cadres (voir dossier Pose de la cire gaufrée).

  

Ces cadres de corps cirés sont destinés à remplir les quelques ruches vides qui restaient à la ferme en fin de saison. Cette opération m'a permis de nettoyer les planchers de ruche ainsi que les corps et réformer quelques vieux cadres. Je pense remplir ces ruches à la saison prochaine vers le mois de juin / juillet pour pouvoir en faire des essaims hivernés.

Les ruches sont préparées de la façon suivante: 1 cadre bâti, 2 cadres de cire gaufrée qui seront remplacés par 2 cadres de couvain fermé et ensuite le reste de la ruche est complété par 7 cadres de cire gaufrée. Cela peut paraître beaucoup au niveau des cires gaufrées mais une fois que les reines se mettent à pondre, l'essaim prend une ampleur impressionnante et si la miellée est là les cires gaufrées seront bâties en un rien de temps.

Ruches prêtes à être remplies  

Ces derniers jours je me suis concentrée sur un projet, qui me tient à coeur, qui est de faire inséminer des reines origine Frère Adam durant l'été 2007. Cela me permettra d'avoir des reines F1 d'une qualité encore supérieure et de pouvoir suivre l'évolution de mon cheptel encore plus précisément.

Dans les semaines à venir j'essaierai de mettre en ligne 2 nouveaux dossiers portant sur l'élevage de reines et la préparation d'essaims artificiels.

Un petit rappel, l'Assemblée Générale de "L'Abeille Marnaise" (mon syndicat apicole) aura lieu le samedi 20 janvier 2007 à 9h30, à la salle Oussekine sur le site de la foire-exposition de Châlons en Champagne.

Je profite de cette page pour souhaiter à tous mes lecteurs (qu'ils soient de France, Portugal, Chili, USA, Canada, Chypre, Suisse ou Belgique ... j'en oublie peut-être ..., apiculteurs amateurs ou professionnels ou tout simplement passionnés par les abeilles) un joyeux Noël et surtout une bonne et heureuse année apicole 2007. Merci encore pour votre fidélité vis-à-vis de ce journal apicole et de vos nombreux mails de sympathie.

Page d'accueil