NOURRISSEMENT AU CANDI

Page d'accueil

Par l'intermédiaire de cette fiche détaillée, je vous fais part de mon expérience. Si toutefois, vous avez des questions, commentaires ou expérience à partager, n'hésiter pas à me contacter cgob51@yahoo.fr.

 

Je ne nourris pas systématiquement toutes mes ruches durant l'hiver avec de l'Apifonda (ou candi). Ce type de nourrissement est coûteux et donc il est préférable de bien nourrir au sirop à l'automne et de compléter quelques une des colonies que l'on juge trop peu pourvue en nourriture pour tenir jusqu'au printemps. Certaines colonies consomment plus que d'autres, c'est pourquoi il est important de les surveiller.

 

J'utilise de l'Apifonda en paquet de 2,5 kg. Avec un paquet je nourris 2 colonies.

Je commence à surveiller les provisions des ruches à partir de début février et ce tous les 15 jours jusqu'à l'arrivée du printemps.

J'essaie de faire cette intervention pendant une journée où la météo est à peu près clémente (+7/8°C).

Dans n'importe quel cas, il vaut mieux nourrir une colonie même s'il fait froid que de retrouver la colonie morte de faim quelques jours plus tard quand la météo est plus clémente.

Pour compléter ou non les provisions d'une ruche, je prépare (près de la ruche) mon pain de candi que j'ai coupé en 2 à l'aide de mon lève cadre. J'ouvre très rapidement la ruche et observe si on voit du miel encore operculé ou non.

Dans ce cas de figure, sur cette photo on peut constater que la colonie est populeuse mais qu'il n'y a pas de miel operculé visible entre les rayons.

Cette colonie est donc complétée au candi en posant directement celui-ci sur la tête des cadres de corps. Je le dépose sur le devant de la ruche là où se situe la grappe d'abeille.
Je dépose par dessus l'isoruche ...
... puis le nourrisseur retourné pour que la ruche soit de nouveau hermétiquement fermée.
Sur cette photo, à l'ouverture de cette ruche on s'aperçoit bien que les provisions sont encore suffisantes.

 

Page d'accueil