LES RUCHERS D'ARGONNE

Céline GOBIN

Avril 2007

 

Voir les autres mois:         Janvier 2007    Février 2007    Mars 2007     Mai 2007    Juin 2007    Août 2007        Oct. 2007    Nov. 2007    Déc. 2007   

Voir également les années précédentes:        Année 2006        Année 2008        Année 2009        Année 2010        Année 2011        Année 2012

 

Mercredi 4 avril 2007

Matin

4°C

Après-midi

12°C

 

Nous sommes allés voir hier en début d'après-midi, le passage du TGV Est non loin de Villers en Argonne. A ce point précis, le TGV était à sa vitesse maximum 10 kilomètres avant notre point de vue. Record du monde de vitesse battu à 574,8 km/h et je dois dire que cela est très impressionnant à voir ainsi que le bruit de son passage et les vibrations du pont sur lequel nous étions avec Vincent. Un service de sécurité était présent sur chaque pont bâti pour le passage du TGV. De nombreuses personnes étaient venues le voir et on pouvait également noter la présence de la télévision belge et suisse.

 

Les températures ont eu tendance à jouer au yoyo la semaine dernière et en ce début de semaine. Lundi a été une très belle et chaude journée avec + 18°C mais aujourd'hui nous avons du nous contenter d'un petit + 12°C avec un vent de nord-est de 60 km/h qui refroidissait considérablement le fond de l'air. Les abeilles devaient batailler contre le vent pour pouvoir rentrer dans leur ruche et ramenaient de petites pelotes de pollen.

Abeille sur fleur de fruitier                   Tout début de floraison des colzas

Malgré tout les abeilles ont bien travaillé sur le saule et vont maintenant se diriger sur les fruitiers qui commencent tout juste de fleurir. Les premières fleurs de colza pointent le bout de leur nez. En ayant regardé les prévisions météo sur 12 jours, je suis plutôt optimiste car le beau temps devrait se maintenir.

Pendant la vague de froid de la semaine dernière, j'en ai profité pour avancer un peu au niveau de la préparation de mes ruchettes 6 cadres. J'ai fini de les peindre au Thermopeint ainsi que de mettre les cadres bâtis et cirés à l'intérieur. J'ai peint les entrées des ruchettes de jaune et de bleu car après nos 2 journées d'étude à Auxerre (voir archive du 10 février 2007), Vincent a voulu tenter l'expérience de peindre les entrées des trappes à pollen de différentes couleurs. Nous avions placé, en tout début de saison bien avant que les abeilles ne sortent réellement pour ramener du pollen de saule, 12 ruches de production en bloc de chaleur sur 2 portoirs. Pour éviter la dérive de celles-ci, les trappes ont été peintes avec des couleurs différentes (voir photo ci dessous). Le bloc de chaleur est muni d'un matériau isolant que l'on utilise pour isoler les combles des habitations. Grâce à cela les colonies se tiennent chaud entre elles.

 

Il s'avère que les couleurs jaune et bleu sont très bien perçues par les abeilles contrairement aux entrées bicolores (rouge / bleu ou jaune / rouge). De plus sous forme de bloc de chaleur, la production de pollen en début de saule est relativement importante dès la mise en place alors que les ruches de production sans le bloc de chaleur ont une production faible au départ et qui croit au fur et à mesure que l'on avance dans la saison. C'est pourquoi j'ai peint les entrées des ruchettes pour éviter la dérive des jeunes essaims.

J'ai pu noter également que le compteur du site est passé à 20 000 visiteurs le 25 mars dernier. Merci encore pour les nombreux messages de soutien et de partages de pratiques apicoles. Un clin d'oeil également à la Polynésie Française qui suit régulièrement mon journal apicole.

Dans les jours prochains, je compte mettre en ligne une vidéo sur le triage du pollen frais et également transvaser mon bloc de chaleur de mes 6 ruchettes 6 cadres que j'ai fait l'été dernier. La suite dans les prochains jours ...

 

Page d'accueil

 

Samedi 14 avril 2007

Matin

12°C

Après-midi

26
°C

 

Avec ce beau temps, j'ai du laissé un peu de côté mon journal apicole car les journées sont bien remplies et il me reste peu d'énergie le soir pour écrire une page. Le beau temps et la chaleur se maintiennent depuis 10 jours et les températures ne cessent de grimper. Nous avons des températures dignes d'un mois de juin et la combinaison devient dure à supporter...

Lors de mon passage à Capellen au Luxembourg le 1er avril dernier, j'ai rencontré Monsieur Jos Guth et lui ai demandé quelques précisions sur la date à laquelle il transvase ses essaims hivernés en bloc de chaleur. Mr Guth m'avait conseillé d'attendre le 15 avril pour le faire mais j'ai du avancer la date de 10 jours. En effet les essaims avaient entre 5 et 6 cadres de couvain et les colzas étaient en fleur. De ce fait les essaims étaient vraiment trop à l'étroit et je ne pouvais non plus les équilibrer pour soulager les plus forts.

Pour le transvasement, j'ai suivi la méthode de Jos Guth c'est-à-dire de placer l'essaim hiverné dans une ruche avec de chaque côté des 6 cadres une cire gaufrée et une partition. J'ai placé ensuite une grille à reine sur le corps de ruche et la hausse. De cette façon, les abeilles sont obligées de monter dans la hausse pour y stocker le miel. Deux jours après le transvasement, ces essaims avaient déjà rempli 3 cadres de hausse de miel.

Préparation de la ruche pour le transvasement       Essaim sur 6 cadres transvasé 

J'en ai profité pour marquer les reines de ces essaims hivernés et aussi de les clipper. Pour le clippage, je coupe moitié de l'aile droite pour les années paires ou moitié de l'aile gauche pour les années impaires. Comme cela si la reine perd sa pastille de couleur, je peux tout de même savoir de quelle année elle est.

Reine 2006 marquée et clippée 

Nous avons également ramené nos ruches (dimanche et lundi derniers) que nous avions transhumé sur le saule dans la Meuse et les avons placé dans des ruchers situés sur le colza.

Les colonies sont en pleine forme et se donnent à fond sur les merisiers, les épines, les pissenlits et le colza. Avec l'aide de Vincent, nous avons commencé à mettre les premières hausses lundi après-midi et fini de faire le tour de l'ensemble des ruchers jeudi matin. Désormais toutes les ruches ont une grille à reine, une hausse avec cadres bâtis et une grille à propolis.

 

Avant le week-end de Pâques, j'ai ramené dans mon jardin 7 colonies dont 6 qui me serviront de starter pour faire mon élevage de reine. En raison du beau temps et de la force de ces colonies, j'ai réalisé mon tout premier greffage jeudi. Après contrôle de l'acceptation des larves greffées 24 sur 28, j'ai décidé de faire un second greffage vendredi avec un taux d'acceptation de 100%. Les prochaines naissances de reines sont donc prévues pour le 22 et 23 avril prochains.

Aujourd'hui nous avons passé la journée à la récolte du pollen de fruitiers. Les trappes étaient déjà fortement remplies et certaines étaient également bouchées du aux fortes rentrées de nectar. J'en ai profité pour contrôler l'état de remplissage des premières hausses et sur certaines colonies, j'ai pu placer la 2e hausse.

Pour la vidéo prévue pour la triage du pollen, il va falloir patienter un peu car il semblerait que mon ordinateur arrive à saturation au niveau du stockage des photographies mais surtout des vidéos que j'ai pris dernièrement. Elles prennent beaucoup de place sur le PC et je dois remédier à ce problème pour pouvoir mettre la vidéo en ligne. Compliqué l'informatique !...

Une dernière photo des ruchettes 6 cadres sur lesquelles j'ai peint les entrées de couleurs différentes pour permettre aux abeilles de mieux reconnaître leurs ruchettes (voir archives du 4 avril 2007). Pour finir, disponible également un nouveau dossier sur le transvasement des essaims artificiels. Bon week-end à tous sous le soleil !

 

 

Page d'accueil

 

Samedi 28 avril 2007

Matin

14
°C

Après-midi

27
°C

 

Avec les températures dignes d'un mois de juillet que nous avons en ce moment, on ne peut pas dire que l'on s'ennuie au niveau travail aux ruchers. A vrai dire, tout fleurit en même temps et avec 3 semaines d'avance ce qui complique un peu les choses. Il faut être partout à la fois. Météo France nous annonce une légère baisse des températures la semaine prochaine avec +17°C l'après-midi. Il va falloir que l'on se réhabitue aux températures de saison !

Heureusement que nous avons un peu d'aide avec Baptiste. Mon fils est très heureux de passer quelques moments de ses vacances de Pâques dans les ruchers avec nous. Il a pour mission d'enfumer les entrées des trappes à pollen qui sont bouchées par des rentrées massives de pollen d'aubépine.

 

Les trappes se bouchent toujours en raison de rentrées très importantes de nectar et de pollen. De ce fait le pollen est très gras et passe plus difficilement au travers du grillage inox des trappes.

Pollen d'aubépine         Aubépine en fleurs 

2007 n'a rien à voir avec 2006 tant au niveau production de pollen et de miel. Le temps y est pour beaucoup mais aussi le fait d'avoir changé 80% de mes reines l'année dernière y est aussi pour beaucoup.

Vu le développement très rapide des colonies en ce début de printemps, je redoutais beaucoup l'essaimage mais je m'aperçois que la fièvre d'essaimage n'a touché que de très rares colonies.

J'ai débuté également la formation d'essaims artificiels en ce début de semaine. Les beaux cadres de couvain fermé ne manquent pas dans les ruches et c'est toujours un plaisir que de voir de belles plaques de couvain fermé. J'ai pu donc y introduire mes cellules royales et dois contrôler la fécondation des jeunes reines début mai.

Prélèvement de cadres de couvain fermé 

Nous avons consacré notre samedi après-midi au rangement et au nettoyage de la miellerie. Celle-ci me sert d'atelier jusqu'à l'arrivée de la première extraction du miel de colza. Tous les cadres de corps cirés et autres petits matériels ont été rangés dans la grange située juste à côté de la miellerie. Le sol et les murs ont été brossés et lavés à grand eau pour faire place nette afin de mettre en place le matériel d'extraction. 

Grand nettoyage de printemps ! 

Je pense récolter mes hausses lundi prochain car il me reste à mettre en place le matériel d'extraction et faire quelques essaims artificiels vu que j'ai une tournée de cellules royales prêtes à naître ce dimanche. Je dois également ne pas trop tarder à préparer mes ruches pour la future miellée d'acacia qui ne devrait pas tarder. En me rendant à Nancy vendredi dernier, j'ai pu voir le long de l'autoroute des acacias tout juste en fleurs. La Nature a décidé de "mettre la gomme" cette année, reste que l'apicultrice puisse suivre ...

Une dernière photo pour vous faire part de mon intérêt pour ces éoliennes mises en valeur avec les champs de colza environnants.

Eoliennes  

En attendant une prochaine page, bonne récolte à toutes et à tous !

 

Page d'accueil