LES RUCHERS D'ARGONNE

Céline GOBIN

Août 2008

 

Voir les autres mois:    Janvier 2008        Février 2008        Mars 2008        Avril 2008        Juillet 2008        Septembre 2008        Octobre 2008        Novembre 2008

                                       Décembre 2008

Voir également les années précédentes: Année 2006    Année 2007        Année 2008        Année 2009      Année 2010

 

Vendredi 1er août 2008

Matin
 
 
19°C

Après-midi
 
 21
°C

 

Changement de temps avec une journée bien fraîche comparée à celle d'hier où nous avions atteint les +32°C l'après-midi. Aujourd'hui le temps est couvert et venteux. A en voir les prévisions météo il va falloir s'habituer à cette baisse des températures ou plutôt à un retour aux normales de saison. Ces 10 jours de fortes chaleurs ont permis aux colonies de très bien travailler sur les tournesols et les luzernes. En interrogeant les balances électroniques des ruches, je pouvais voir que sur les 5 derniers jours de juillet, les colonies ont pris entre 1.3 kg et 2.3 kg par jour. Cela nous fait d'autant plus plaisir que les miellées ont été rares cette année.

Vous avez été nombreux à me demander ce que je pensais de mes ruches en plastique. Maintenant je peux vous donner des nouvelles puisque j'ai fait avec elles un hivernage et une saison apicole. Il n'y a vraiment rien à dire de négatif ... que du positif:

                                       - elles sont légères et ça c'est très appréciable.

                                      - le développement et le travail des colonies sont plus précoces qu'une ruche en bois certainement du fait de la couleur de la ruche en plastique et de l'isolation de celle-ci.

                                       - elles ne se déforment pas, ni se cintrent.

                                       - les colonies ne consomment pas plus que les colonies logées dans des ruches en bois durant l'hivernage.

Mercredi j'ai reçu des reines origine Frère Adam du Danemark de Mr Keld Brandstrup. Ce sont des reines fécondées sur une île qui leur permettent donc d'avoir un pedigree. Ces reines ont été introduites dans un essaim artificiel et seront évaluées sur différents critères de sélection durant la saison apicole 2009. Grâce à ces différents critères de sélection (douceur, productivité, caractère hygiénique, hivernage), la meilleure sera réservée comme reproductrice pour en faire des filles F1.

Quelques photos du passage des sangliers dans un de mes ruchers situé en forêt d'Argonne. Ils affectionnent tout particulièrement l'entrée du rucher où après une période de pluie, ils remuent la terre avec leur museau pour y trouver des vers. Heureusement ces sangliers "restent intelligents" car ils n'ont jamais fait de dégât au niveau des ruches ! Je n'ai jamais eu l'occasion de les voir car ils doivent sortir à la tombée de la nuit. Par contre dans ce même rucher, j'ai déjà vu un magnifique cerf avec ses bois mais il ne m'a pas donné le temps de dégainer mon appareil photo pour immortaliser la scène ...

Terre remuée par le passage des sangliers.              Empreinte de sanglier.

Pour faire suite au dernier dossier que j'ai mis en ligne le 27 juillet dernier, sur la préparation des nucléi avant insémination, je vous laisse voir le second dossier portant sur le prélèvement du sperme des faux bourdons. Bon surf et à bientôt !

 

Page d'accueil

 

Vendredi 8 août 2008

Matin
 
 
15°C

Après-midi
 
très orageux avec éclaircies
 20
°C

 

Journée orageuse parsemée d'averses. Nous voulions commencer à retirer nos hausses aujourd'hui mais travailler entre les averses n'est pas forcément évident. Nous verrons bien demain ...

Je viens de recevoir ma commande de Protofil. Ce produit est un mélange d'extraits de plantes, de vitamines et d'oligo-éléments destiné au contrôle de la nosémose et au développement des colonies. Je vais utiliser ce produit en prévention après le retrait des hausses et sur toutes les colonies. Protofil a pour but de nettoyer le tube digestif de l'abeille et d'éviter la prolifération de spores de nosémose.

D'après les différentes études, il y aurait 2 types de développement de nosémose: la première avec un développement foudroyant et le constat de l'effondrement soudain des colonies. On se retrouve dans ce cas avec des ruches sans abeille. Le second est un développement très lent des colonies au printemps. Dans ce cas de figure, c'est ce que j'avais constaté au printemps sur les 3/4 du cheptel. Les colonies ont fini par remonter la pente tout début juin. Est-ce la nosémose ou un printemps peu favorable au développement des colonies ? Dans le doute je préfère traiter de façon naturelle mes abeilles pour qu'elles rentrent en bonne santé dans la période hivernale.

Protofil est vendue en bouteille de 500 ml et une bouteille convient pour traiter 30 colonies à raison de 17 ml de Protofil mélangé à 1/2 litre à 1 litre de sirop de nourrissement. Il doit être mélangé à une petite quantité de sirop pour que les abeilles le consomment tout de suite et non pas le stocker dans les alvéoles. En le stockant le produit ne traite pas le tube digestif de l'abeille et donc ne sert à rien.

Jeudi, je suis allée contrôler les reines que j'ai reçu de Keld Brandstrup. Les 5 sont en ponte et j'ai choisi de faire des photos des reines pour vous montrer la façon qu'a cet éleveur de marquer ses reines. Au lieu d'utiliser des pastilles numérotées, Keld marque de différentes couleurs ses reines pour ainsi différencier ses lignées. Sur la photo de gauche la lignée rouge et bleu, à droite la lignée vert et blanc.

                  

Début juin j'ai été livrée de mes haussettes Wagner. Ces haussettes sont très pratique car elles me permettent de désengorger mes Mini Plus quand celles-ci sont trop peuplées et inversement pour peupler les Mini Plus. Elles peuvent contenir jusqu'à 13 cadrons et donc offrent plus de souplesse que les Mini Plus. Une haussette supplémentaire peut être placée dessus si la population est trop importante.

                 

 

Page d'accueil

 

Lundi 11 août 2008

Matin
 
 
15°C

Après-midi

22
°C

 

Nous venons de terminer le ramassage des hausses cet après-midi. Toutes les hausses de miel sont stockées en chambre chaude en attendant l'extraction. Les hausses sont récoltées au souffleur thermique et vous pouvez voir son utilisation grâce à une vidéo que j'ai fait il y a quelques jours. La méthode est certes un peu brutale mais très efficace pour récolter rapidement.

Abeilles éjectées de la hausse de miel grâce au souffleur thermique

Malheureusement toutes les hausses tiennent dans la chambre chaude autant dire que l'année 2008 a été pauvre en miel. Néanmoins les ruchers se situant près des champs de tournesol ont très bien donné. En temps normal nous ne faisons jamais de grosse miellée sur le tournesol mais les températures très élevées de la mi juillet (+32°C) ont été très favorable pour que les abeilles rentrent beaucoup de nectar.

Les dernières luzernes "en fleur" ont été fauchées en fin de semaine dernière. Avec la météo "pourrie" que l'on nous annonce, c'est vraiment sans regret que je vois disparaître les dernières fleurs de luzerne.

Ma commande de 20 tonnes de sirop est arrivée cet après-midi. Elle tombe à point car la mise en hivernage ne va pas tarder ...

Profitant donc de cette période hors miellée, j'ai commencé dimanche à prélever des carrés de couvain fermé pour pouvoir réaliser mes tests hygiéniques. L'opération consiste à découper du couvain sur des lignées origine Frère Adam qui m'ont satisfait en production de miel et de pollen. Le test hygiénique est rajouté en plus des autres différents critères de sélection pour essayer de sélectionner des colonies nettoyeuses.

Les morceaux de couvain sont congelés 48 heures et remis à leurs places respectives au bout de ce laps de temps. Un contrôle a lieu au bout de 24 heures après la remise en place du morceau de couvain.

Un dossier détaillé sera réalisé sur les tests hygiéniques. Résultat des tests mercredi ...

 

Page d'accueil

 

Samedi 23 août 2008

Matin
très nuageux
11
°C

Après-midi
 
 18
°C

 

La journée a été très froide et nous n'avons vu le soleil arriver que vers 15 heures. Vu les températures nous avons bien du mal à croire que nous sommes au mois d'août. Paraît-il que la semaine prochaine sera plus belle et surtout plus chaude, on l'espère car le soleil ça fait du bien au moral !

J'ai fini d'extraire la dernière récolte de miel vendredi 15, pendant que Vincent était occupé à préparer les terres pour faire les semis de colza. Pour en revenir au miel, la récolte d'été n'est pas bien fameuse. Les colonies étaient très belles mais la météo n'a vraiment pas été de la partie.

J'ai terminé de faire mon traitement préventif contre la nosémose avec le produit Protofil acheté chez Lerouge. Afin que le Protofil se mélange bien avec le sirop, je prépare de petites quantités de sirop pour traiter à chaque fois environs 150 colonies. J'effectue le mélange du sirop et du Protofil avec la pompe à sirop en circuit fermé ce qui me permet de bien homogénéiser le mélange. Le sirop prend ensuite une couleur verte comme l'huile d'olive.

Mélange sirop + Protofil

A chaque passage dans les ruchers une odeur de plantes se fait sentir. Les abeilles se ruent sur le sirop tout pareil que lors d'un passage au sirop pur. L'odeur des plantes ne les repoussent pas. Chaque colonie reçoit 1 litre du mélange soit 17 ml de Protofil pour 1 litre de sirop.

Abeilles prenants le mélange Protofil / sirop

Je suis allée chercher mon dernier sac de granulés (de la saison) pour mon enfumoir à l'usine de déshydratation de Noirlieu, village tout près de Contault le Maupas. Cette usine, fabriquant les granulés bois, est la même que l'usine qui déshydrate la luzerne pour en faire des aliments pour bétail. Ces granulés sont vendus à l'origine pour les poêles et les chaudières pour chauffer les habitations. Je suis satisfaite de la qualité car les granulés ne se réduisent pas en purée lors de leur combustion dans l'enfumoir. L'odeur n'est pas désagréable et le prix est plus qu'intéressant: 2.85 € TTC les 15 kg.

J'ai contrôlé les résultats de mes tests hygiéniques mercredi 13. Ces tests confirment ceux que j'avais fait sur ces mêmes lignées l'an dernier au mois d'août. Sur la photo de gauche on peut voir que les abeilles ont nettoyé entièrement le carré de couvain que j'avais congelé. A droite la colonie n'a pas nettoyé correctement le carré de couvain en 24 h et ne sera pas retenue pour ce test.

Colonie nettoyeuse                 Colonie non retenue pour le test hygiénique

Les tests hygiéniques peuvent être également réalisés à l'azote liquide et ils sont dans ce cas plus rapide à réaliser. Il suffit juste de verser l'azote liquide sur la partie de couvain à tester et contrôler le nettoyage au bout de 24 heures. L'inconvénient est que l'azote liquide coûte chère et est difficile à se procurer et à stocker dans le temps.

Un dossier sur la réalisation d'un test hygiénique est disponible ici.

 

Page d'accueil